« Ultras » au Maghreb – Sébastien Louis : « Les gradins sont un espace de liberté »

0
141

Spécialiste du supportérisme radical en Europe et en Afrique du Nord, Sébastien Louis analyse le mouvement ultra au Maghreb.


Jeune Afrique : Comment est né le mouvement ultra au Maghreb ?

Sébastien Louis : Il arrive en 2002 par la Tunisie, du fait de sa proximité géographique et de ses liens historiques avec l’Italie, où est née la culture ultra. Le mouvement a d’abord concerné les deux grands clubs du pays, l’Espérance de Tunis et le Club africain.

Je fais souvent le parallèle avec l’Italie des années 1970…Une société conservatrice où il n’y a pas beaucoup de loisirs pour les jeunes est le terreau idéal pour la naissance des mouvements ultras.

Depuis la Tunisie, le mouvement s’est très rapidement étendu dans le Maghreb. La tribune devient alors un espace de liberté et d’expression. Sans compter qu’aller au stade n’est pas mal vu ou perçu comme une activité subversive en soi par l’entourage familial.

Quelle différence entre ultras et hooligans ?

Il n’y a pas vraiment de hooligans au Maghreb, de

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici