Turquie : la garde rapprochée de Recep Tayyip Erdogan

0
58

Le président turc Recep Tayyip Erdogan. © Kayhan Ozer/AP/SIPA

Échanges économiques, éducation, culture… Ces personnalités promeuvent le soft power de la Turquie en Afrique. Objectif : effacer toute trace de l’organisation de Fethullah Gülen et appuyer la diplomatie très active du chef de l’État.


Facebook

Ahmet Riza Demirer est directeur général du département Afrique (subsaharienne) au ministère des Affaires étrangères. Il a été le premier ambassadeur de Turquie au Gabon (2012-2015) et envoyé spécial en Somalie. Lui-même fils de diplomate, il a passé son bac à Dakar.


>>> À LIRE – Infographie : la Turquie en Afrique, une influence grandissante


Facebook

Professeur, formé à Ankara et aux États-Unis. Il préside la fondation Maarif, qui crée des écoles turques et reprend en main celles des gulénistes. Elle compte 9 600 élèves en Afrique. Il est de tous les voyages à l’étranger du chef de l’État.

[caption id= »attachment_632834″ align= »alignnone »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici