[Tribune] Israël : une guerre peut en cacher une autre

0
24

Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien. © Debbie Hill/AP/SIPA

Israël jure que rien ne l’empêchera d’agir jusqu’au départ des Iraniens de Syrie. La collision ne semble qu’une question de temps. Et promet d’ouvrir un nouveau chapitre de la guerre syrienne.


Les plus farouches ennemis d’Israël se souviendront qu’en ce mois de novembre 2018 une poussée de fièvre inopinée a fait vaciller le gouvernement le plus nationaliste de l’histoire de l’État hébreu. En moins de vingt-quatre heures, le Hamas a tiré 470 roquettes pour répondre à l’incursion ratée d’un commando de Tsahal en plein cœur de Gaza. Le belliqueux ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, n’aura pas résisté à la canonnade.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici