Textile : le marocain Marwa impose sa griffe dans le monde arabe

0
178

La marque de vêtements féminins ne cesse de conquérir des marchés. Les clés de sa réussite : le choix de produire dans le royaume et une grande réactivité aux tendances.


À l’heure où le textile chérifien traverse une crise qui s’éternise, la marque Marwa fait office de contrepoids au marasme ambiant. La marque habille désormais les femmes, de Casablanca à Dubaï, en passant par Alger et Beyrouth. « C’est le genre d’histoire que les officiels marocains aiment raconter à leurs homologues étrangers lors d’une pause-café », reconnaît un bon connaisseur du groupe.

15 ans après son lancement, Marwa et ses 82 magasins ont trouvé leur place dans les rues marchandes de 17 villes du royaume, mais aussi en Algérie, en Tunisie, en Libye, au Koweït ou au Liban. Dans chacun de ces pays, l’enseigne est représentée par deux boutiques. Dernière ouverture en date, un point de vente inauguré en septembre aux Émirats arabes unis, dans le centre commercial du complexe immobilier Dubai Festival City. Un troisième magasin est à l’étude au Liban et pourrait ouvrir l’an prochain.

Des dizaines de milliers d’articles écoulés par semaine

Grâce à des prix accessibles, un design moderne, une bonne qualité et une collection de 10 000 vêtements et accessoires produits chaque année, Karim Tazi, le fondateur de l’enseigne, a trouvé la recette pour faire durer sa marque et l’internationaliser. Le groupe écoulerait ainsi plusieurs dizaines de milliers d’articles par semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici