[Témoignage] Les migrants sont trop souvent victimes de violence sexuelles

0
94

Par RFI
Maria Rajablat, infirmière, bénévole pour Sos Méditerranée, avait passé deux mois en 2016 à bord de l'« Aquarius ». Elle continue à s'entretenir avec les migrants rescapés en mer, qui s'étaient embarqués dans des embarcations de fortune depuis la Libye. A l'en croire, depuis deux ans, la teneur des témoignages n'a guère changé.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici