Tchad: l’opposition dépose sa liste de représentants au CNDP

0
84

Par RFI

Le chef de l'opposition tchadienne Saleh Kebzabo, en mai 2001.
© AFP/Desirey Minkoh

Au Tchad, les représentants des partis politiques devant siéger au sein du Cadre national de dialogue politique (CNDP) sont connus. C'est mardi 22 mai au soir, après la rupture du jeûne, que l'opposition qui avait de la peine à s'entendre depuis plusieurs jours a déposé sa liste au chef de l'Etat.

Il a fallu plusieurs heures de conciliabule ponctué de menaces pour que les partis d’opposition retiennent la liste de leur représentant au Cadre national de dialogue politique. Un processus laborieux qui n’honore pas la classe politique selon le chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo. « Enfin, c’est le mot qu’il faut en effet employer. Ça n’a pas été facile. Je déplore que l’on mette en avant juste le fait d’aller au CNDP pour quelque revente. C’est la mission du CNDP qu’il faut vraiment mettre en avant, c’est le plus important je crois, c’est l’acte que l’on vient de poser. De toutes les difficultés personnelles qu’il fallait déblayer, nous avons dégagé la liste. »

Il y a deux semaines, la classe politique réunie par le chef de l’Etat pour mettre en place cet organe au sein duquel opposition et majorité discutent des affaires politiques n’a pas pu s’entendre sur les noms de ces représentants. Au bout de deux réunions, les différents groupements de l’opposition ont proposé de se retrouver pour convenir d’une liste à soumettre à l’arbitrage du chef de l’Etat. C’est ce qui a été fait ce mardi et selon nos informations, c’est jeudi prochain que la classe politique se retrouvera pour formaliser la mise en place de l’organe politique.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici