Tchad: l’ancien chef de cabinet de la présidence, Issa Ali Taher, interpellé

0
128

Par RFI

L'ancien directeur de cabinet du président tchadien Idriss Déby (photo) a été mis aux arrêts mercredi 30 mai.
© REUTERS/Mark Schiefelbein/Pool

Au Tchad, l’ancien directeur de cabinet de la présidence de la République, Issa Ali Taher est aux arrêts depuis mercredi 30 mai. Même si aucune plainte n’a été portée contre lui, l’ancien chef de cabinet aurait été interpellé suite à un article au vitriol contre le pouvoir paru sur un site internet d’opposition et dont il serait l’inspirateur.

Issa Ali Taher a été interpellé mercredi soir, mais c’est quasiment en fin de semaine que l’information a été portée à la connaissance du grand public.

Selon ce proche, l’ancien chef de cabinet a eu, quelque temps avant son interpellation, une forte altercation avec des proches du chef de l’État qui le soupçonnent d’être à l’origine d’un article, publié sur un site internet d’opposition. L’article en question critique de manière acerbe la prise en otage du Tchad par des groupes d’intérêts qui noyautent la présidence de la République.

Une information confirmée par plusieurs sources policières, mais l’intéressé nie toute implication dans la publication d’un tel article. Rien de clair sur ce qu’on lui reproche n’a été présenté jusqu’au samedi soir. Il n’y a pas eu de plainte ou de transmission d’un quelconque rapport, explique une source judiciaire.

C’est dire que pour l’heure, l’ancien collaborateur du président tchadien est en détention préventive. On en saura plus sur ce qui lui est reproché en début de semaine.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici