Sierra Leone: les premiers pas du président Julius Maada Bio

0
66

Par RFI

Le nouveau président sierra-léonais Julius Maada Bio lors de sa prestation de serment, le 4 avril 2018.
© REUTERS/Olivia Acland

Sept chefs d'Etat de la région, une délégation américaine, plusieurs représentations diplomatiques et de nombreux artistes sont attendus dans le stade Siakas Stevens de Freetown ce samedi 12 mai pour la cérémonie d’investiture de Julius Maada Bio, élu à la présidence le 31 mars dernier. Un mois et demi après son élection, quelles ont été les premières mesures de Julius Maada Bio ? Quel est le climat politique à Freetown ?

A peine élu, Julius Maada Bio s'est lancé dans un grand ménage, dans la ville de Freetown d’abord en réinstaurant le « jour du nettoyage » les premiers samedis du mois.

Puis dans la fonction publique en amplifiant les horaires de travail avec des contrôles de présence ou en révoquant les nominations politiques dans le corps diplomatique. Quant aux hauts fonctionnaires, il leur reste une semaine pour justifier de leurs diplômes sous peine d'être remerciés.

Le nouveau chef du gouvernement réduit les dépenses et la masse salariale avec par exemple une centaine de licenciements à la présidence. Julius Maada Bio dit avoir hérité de finances « au plus bas depuis l'indépendance ».

L'heure est donc aux économies pour financer son ambitieux plan de développement avec comme mesure phare la gratuité de l'enseignement primaire et secondaire. Il s'y est engagé devant le Parlement ce jeudi.

Un Parlement qui pourrait lui donner du fil à retordre car l'opposition, majoritaire, n'a accepté d'y siéger qu'après l'intervention de la Cédéao. Et ce malgré l'élection controversée du président de l'Assemblée par moins de la moitié des députés.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici