Sénégal : Un commerçant battu à mort, la police se blanchit (vidéo)

0
117

Les commerçants du Sénégal sont inconsolables. Après la mort d’un des leurs, ils accusent la police d’être à l’origine du drame et réclament justice. Le défunt s’appelait Modou Diop et a reçu, chez lui, la visite de la police le jour de sa mort. Par ailleurs, le procureur de la République, s’est vite saisi du dossier, promettant d’ouvrir une enquête, fait savoir le site Leral.

Une autopsie a été faite et révèle que le commerçant est mort des suites de traumatismes multiples au crâne.

Publicité

Modou Diop, alias Seck Ndiaye, était marié et père de trois enfants. Il avait également en charge la femme de son défunt frère ainsi que ses enfants. Selon les voisins, il aurait été abattu par 5 policiers du commissariat central de Dakar le mardi 19 juin chez lui, à la médina pour une affaire de recel de tissu. Après le départ des policiers, sa chambre était sens dessus-dessous, fait-on savoir. Il a ensuite été conduit au commissariat central de Dakar où il aurait rendu l’âme, selon sa famille. Son corps a ensuite été transféré à l’Hôpital Aristide Le Dantec pour l’autopsie.

La police se dédouane

Alors que les commerçants pointent du doigt la police, celle-ci s’explique et s’innocente. Dans les colonnes du journal Le Quotidien, on lit que le défunt s’était opposé avec des « techniques de combat » et « une arme à feu ». Par rapport au traumatisme crânien, la police a fait savoir, selon la même source, que Modou Diop a cogné les escaliers durant la bagarre et qu’il a eu des complications respiratoires.

En outre, ils ont fait savoir que ce dernier a rendu l’âme à l’hôpital et non entre leurs mains.

Sénégal : Un commerçant battu à mort, la police se blanchit (vidéo)

Bonjour
Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J’aime parler d’actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité.
fifi.sambou@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici