Sénégal : premiers pas timides du « cluster finance » de Dakar pour l’innovation

0
48

Le « Dakar Finance Cluster » cible le développement de la capitale sénégalaise comme place financière pour les start-up, les PME et la promotion de la fintech dans la sous-région.


En préparation depuis un an et demi, le « Dakar Finance Cluster » a été formellement lancé le 17 décembre, lors d’une conférence organisée dans les locaux du patronat français, le Medef, à Paris, en marge de la visite en France du président Macky Sall (absent de la cérémonie).

Co-présidée par l’économiste français Christian de Boissieu et Cheikh Kanté, ministre chargé du suivi du plan Sénégal émergent (PSE) et ancien directeur général du Port de Dakar, cette structure compte « développer un pôle de compétitivité sur la place de Dakar, rassemblant des start-up et des fintech, à la fois la technologie, les talents et la finance », avancent ses promoteurs.

Notre ambition est de renforcer le mouvement, dans l’intérêt du Sénégal mais aussi de la sous-région

Il s’agit, selon Christian de Boissieu, « d’aider et rassembler toutes catégories de start-up, spécialement celles porteuses de ruptures technologiques, de croissance inclusive et d’emplois. L’écosystème de telles entreprises est déjà riche et diversifié au Sénégal. Notre ambition est de renforcer le mouvement, dans l’intérêt du Sénégal mais aussi de la sous-région ».

La capitale sénégalaise s’est transformée, au cours des quinze dernières années, en une place forte des entreprises innovantes et des start-up en Afrique de l’Ouest francophone, prenant une avance sur Abidjan, longtemps paralysée par la crise politico-militaire ivoirienne. Société générale y a installé son Lab Innovation Afrique subsaharienne début 2016.

Si Dakar héberge la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest et le siège du groupe Bank of Africa, elle accuse toutefois un déficit sur le point financier face à Abidjan, où se trouve le siège de la Banque africaine de développement, la Bourse régionale des valeurs mobilières et quatre des cinq premières banques commerciales de la zone Uemoa.


>>> À LIRE – Économie : le Sénégal peut-il rattraper la Côte d’Ivoire ?


Appui du gouvernement sénégalais

« Dakar Finance Cluster » bénéficie de l’appui du gouvernement sénégalais, mais les contours exacts de la structure et les modalités pratiques de son fonctionnement restent encore flous. Elle devrait être enregistrée sous la forme d’une association début 2019, à Dakar, et être supervisée par un conseil d’administration, qui désignera son futur directeur général. Mais le nombre d’entreprises et de start-up ciblées n’est pas encore connu. Le financement dont elle bénéficiera ou qu’elle entend mobiliser au profit des jeunes pousses sénégalaises n’a pas non plus été communiqué.

Parmi ses membres fondateurs figurent Finance Innovation, le pôle de compétitivité parisien spécialisé dans la labellisation et l’aide au financement des jeunes entreprises et des PME/PMI, qui apportera son expertise technique à Dakar Finance Cluster à travers une convention de partenariat. Excellence universitaire africaine, le centre académique fondé par Cheikh Kanté aux Mamelles, dans le sud de Dakar et qui reçoit ses premières promotions, hébergera le « cluster ». Les autres fondateurs sont les cabinets de conseil Mazars et PwC, ainsi que le cabinet de lobbying ESL & Network, présidé par Alexandre Medvedowsky, ancien conseiller général des Bouches-du-Rhône (sud de la France).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici