Sénégal: coup de colère des intermédiaires qui travaillent pour Orange

0
112

Par RFI

Les intermédiaires travaillant pour Orange dans les services de transfert d'argent par téléphone manifestatent au quartier Parcelles assainies de Dakar, ce mercredi 6 juin.
© Guillaume Thibault/RFI

Ils sont des milliers d'intermédiaires à transférer de l'argent au quotidien et donc à toucher une commission sur ces transferts. La multinationale française des télécommunications a décidé mi-mai de réduire drastiquement ces commissions. Après des discussions qui ont échoué, les intermédiaires ont décidé de manifester ce mercredi matin 6 juin devant une boutique de l'enseigne.

« Touche pas à nos commissions » : le slogan est écrit en noir sur les t-shirts rouge sang. Une centaine de revendeurs se sont réunis malgré les pressions. Et la colère est vive, car les baisses sur les commissions imposées par Orange sont importantes explique Doudou Ndiaye l'un des leaders du mouvement : « Pour un dépôt de 1 000 francs, on recevait 18 francs comme commission. Maintenant, Orange nous donne 7 francs, ce qui est inacceptable. Ce n'est pas une concertation, c'est un forcing ! Et ça ne va pas passer, nous n'allons pas l'accepter. »

Le Renapta, le réseau national de professionnels du transfert d'argent, compte près de 8 000 membres. Le secrétaire général de l'organisation, Serigne Gaye, considère qu'Orange, après avoir beaucoup gagné grâce à ses intermédiaires, les exclus du business. « C'est la raison pour laquelle nous pensons que c'est une recolonisation économique de l'Afrique. C'est vampiriser l'activité, prendre tout ce qui devait nous revenir. Orange est venu pour tuer totalement l'activité au niveau du Sénégal. »

Dans toute la sous-région, le marché du transfert d'argent, de la monétisation via téléphone, est en pleine expansion. Et visiblement, les leaders du secteur ont décidé, à très court terme, de s'accaparer de plus grandes parts du marché.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici