Rwanda: le président Kagame reçu à l’Elysée pour la première fois depuis 2011

0
62

Par RFI

Le président rwandais Paul Kagame a été reçu à l'Elysée ce mercredi 22 mai 2018 par Emmanuel Macron, une première depuis 2011.
© LUDOVIC MARIN / AFP

Il a déjeuné avec Mark Zuckerberg, entre autres, le patron de Facebook, celui de Microsoft, IBM ou encore d'Uber. Paul Kagame est à Paris avec les grands noms de la high-tech mondiale. Avant une séquence plus politique en fin de journée, un tête-à-tête avec son homologue français, Emmanuel Macron. Une rencontre sur fond de relations « complexes », comme le dit la présidence française, depuis le génocide de 1994 au Rwanda. Kigali accusé Paris d'y avoir participé. C'est la première fois depuis 2011 que le président rwandais à rendez-vous à l'Elysée.

Paul Kagame et Emmanuel Macron ont déjeuné ce mercredi midi en compagnie d’une soixantaine de grands acteurs du numérique dont Mark Zuckerberg, le patron de Facebook ou encore Satya Nadella, celui de Microsoft. Pourquoi le président rwandais participe-t-il à un tel évènement ? Parce que son pays est à la pointe sur ces questions-là. A l’Elysée, on estime que Paul Kagame est un des leaders de l’innovation sur le continent.

Le président rwandais est arrivé à l’Elysée sur les coups de 13h30, heure de Paris, accueilli par les honneurs militaires comme pour tout chef d’Etat. Emmanuel Macron a descendu les marches du perron pour venir lui serrer la main. Les deux hommes qui ont ensuite pris la pose pour les photographes avant de pénétrer à l’intérieur du Palais présidentiel. Une visite qui fera date, le président rwandais n’était plus revenu ici à l’Elysée depuis septembre 2011.

L’Union africaine et l’OIF au menu des discussions?

Si aucune information n’a pour l’instant filtré sur le contenu de cet entretien, on peut imaginer que les deux hommes vont parler de l’Union africaine dont Paul Kagame est le président en exercice depuis janvier. A ce titre, il porte deux réformes sur le financement des opérations de maintien de la paix et sur l’Union africaine qui intéresse l’Elysée.

Autre sujet qui devrait être abordé durant cette heure d’entretien, l’éventuelle candidature de Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères à la tête de l’OIF, l’Organisation internationale de la francophonie. Une candidature visiblement bien perçue par l’Elysée. A noter que Louise Mushikiwabo est présente aujourd’hui à l’Elysée, elle fait partie de la délégation qui accompagne le président rwandais.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici