RDC: malgré l’interdiction, l’UDPS tient son meeting à Uvira

0
74

Par RFI

Des partisans du parti d'opposition UDPS manifestent à Kinshasa, le 24 avril 2018, en RDC. (Image d'illustration)
© Junior D. KANNAH / AFP

L’Union pour la démocratie et le progrès social a tenu son meeting ce dimanche à Uvira. Le parti de l’opposition a bravé l’interdiction de la réunion par les autorités locales et provinciales.

« La situation sécuritaire dans la région ne permet pas qu’on puisse autoriser la tenue des meetings », Claude Nyamugabo, le gouverneur du Sud-Kivu, joint au téléphone par RFI, a ainsi justifié la tentative d’interdiction du rassemblement de l’UDPS à Uvira. Et c’est la même raison sécuritaire qui a été évoquée par l’administrateur du territoire d’Uvira dans sa correspondance adressée à Jean-Jacques Elakano, président fédéral de l’UDPS.

Malgré ce refus et en dépit de la confiscation du podium qui devait être utilisé pour la manifestation, les militants de l’UDPS ont défié l’autorité. Le meeting a eu lieu dans l’enclos de la permanence du parti. Les éléments de la police dépêchés sur les lieux pour disperser la foule n’ont pu que constater le bon déroulement de la réunion.

Elections et restitution des résolutions issues du dernier congrès de l’UDPS ont été les seuls points à l’ordre du jour de ce rassemblement. Pour Jean-Marc Kabund, le secrétaire général de l’UDPS reconduit : « La tentative d’empêcher ce meeting démontre comment le pouvoir se contredit et marche à reculons en ce qui concerne la décrispation politique convenue dans l’accord de la Cenco [le Conférence épiscopale nationale du Congo, ndlr] ».

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici