«Rafiki», l’incroyable succès de Wanuri Kahiu: «les Kényans sont fiers de nous »

0
136

Par RFI
La première à Cannes s’est transformée en triomphe, malgré ou peut-être aussi à cause de la censure de son film dans son propre pays. Pour sa promotion présumée du «lesbianisme», Wanuri Kahiu risque même d’aller en prison après son retour en Afrique. La première Kényane sélectionnée par le Festival de Cannes a été longuement ovationnée lors de la projection dans le cadre de la prestigieuse section parallèle Un certain regard. « Rafiki » raconte une histoire d’amour entre deux jeunes femmes dans un Kenya ouvertement hostile à l’homosexualité. La réalisatrice de 38 ans a réussi à bouleverser le public. Son style tout en finesse, la subtilité de la caméra et la timidité du jeu des actrices donnent une force incroyable aux propos esthétiques et politiques du film. Entretien.Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici