Présidentielle au Sénégal : le flou persiste autour de la candidature de Karim Wade

0
61

Le candidat officiel du PDS à l’élection présidentielle de février 2019 (ici à Dakar, en 2013). © SEYLLOU/AFP

Alors que Karim Wade et les autres postulants à la présidentielle ont jusqu’au 26 décembre pour déposer leur candidature et que son entourage répète qu’il sera bientôt de retour au Sénégal, le candidat du PDS semble, lui, plus hésitant.


La semaine dernière, des rumeurs persistantes voulaient que Karim Wade soit au Maroc. Or, selon plusieurs de ses proches, le fils d’Abdoulaye Wade n’a jamais quitté Doha, au Qatar.

Alors que le temps presse (les postulants à la présidentielle ont jusqu’au 26 décembre pour déposer leur candidature devant le Conseil constitutionnel) et que son entourage ne cesse de répéter qu’il rentrera « bientôt » au Sénégal, le candidat du PDS semble, lui, plus hésitant.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici