Présidentielle au Nigeria : Obiageli Ezekwesili, infatigable pasionaria

0
73

À 55 ans, cette figure de la société civile se lance dans la course à la présidence. Et pas pour faire de la figuration.


«Vous croyez que c’est une blague ? Je suis désolée de vous le dire, mais je me présente pour gagner ! » Elle est comme ça, Obiageli Ezekwesili. Assurée, tranchante et déterminée. Il ne faut surtout pas se fier à son sage collier de perles et à ses rassurantes robes aux couleurs vives. À 55 ans, le poing serré et le regard acéré, la candidate à la présidentielle nigériane a les traits d’une combattante. Dimanche 7 octobre, face aux militants de l’Allied Congress Party of Nigeria (ACPN), la petite coalition de partis politiques qui l’a investie, elle prévient : elle compte renverser « l’ancien monde ». Alors que cette femme assure détester la politique, il y a de quoi être surpris.

« Oby » est devenue une star de la société civile depuis sa participation, en 2014, au lancement du mouvement Bring Back Our Girls. Alors que le président de l’époque, Goodluck Jonathan, reste muet face à l’enlèvement de 276 lycéennes par le groupe jihadiste Boko Haram, elle hausse le ton pour tenter d’obtenir leur libération. Via les réseaux sociaux, elle se mobilise pour faire connaître le sort des filles de Chibok.

Avec un certain succès : même Michelle Obama, première dame des États‑Unis, relaie son message. Rangée par le Time parmi les cent femmes les plus influentes du monde l’année suivante, elle devient l’un des symboles de cette lutte. Mais au Nigeria, cela fait plusieurs décennies qu’Obiageli Ezekwesili est une voix connue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici