Présidentielle au Nigeria : Bukola Saraki croit en ses chances

0
35

Le président du Sénat nigérian s’est déclaré le 30 août candidat à l’élection présidentielle prévue en février 2019. Bukola Saraki, qui a récemment quitté le parti au pouvoir, se présente sous la bannière du PDP.


Les relations exécrables qu’entretenaient Bukola Saraki et Muhammadu Buhari n’étaient pas un mystère, mais la défection officielle du président du Sénat, qui a quitté les rangs de l’APC le 31 juillet, a été le plus grand coup dur de ces dernières semaines pour le parti au pouvoir.

Assistant du président Olusegun Obasanjo en 2000, gouverneur de 2003 à 2011 et parlementaire dès 2011, Bukola Saraki, 56 ans, est l’un des hommes forts de la politique nigériane depuis le début des années 2000. D’abord figure du PDP, il avait choisi de rallier l’APC en 2014 en prévision du scrutin de 2015. C’est donc sous les couleurs de la jeune coalition qu’il s’est fait réélire sénateur de son État natal, le Kwara, situé dans le Sud-Ouest.

Mais la lune de miel n’a pas duré : quelques semaines plus tard, c’est contre l’avis du nouveau président qu’il est parvenu à prendre la tête de la chambre haute et à devenir le troisième personnage de l’État. Un premier bras de fer qu’il a remporté grâce au soutien des transfuges du PDP, ceux-là même qui, ces dernières semaines, ont aussi déserté l’APC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici