Présidentielle au Cameroun : ces régions où le vote est encore incertain

0
100

Aucun des adversaires de Paul Biya n’a les moyens de poster des observateurs dans les quelque 23 000 bureaux de vote que compte le pays pour la présidentielle du 7 octobre. © © Akintunde Akinleye/REUTERS

Les régions de l’Ouest, du Littoral et du Centre sont au cœur des stratégies électorales des trois principaux opposants à Paul Biya – Maurice Kamto, Akere Muna et Josuah Osih – dans la conquête du palais d’Etoudi.


Le Sud acquis à Paul Biya, l’Est divisé et moins peuplé, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest paralysés par la crise anglophone au point que la bonne tenue de la présidentielle y est menacée… C’est dans d’autres régions que la différence devra se faire entre les prétendants au palais d’Etoudi.

Dans l’Ouest, Maurice Kamto, régulièrement accusé par ses adversaires de faire une campagne ethnique et bamiléké, semble avoir pris une longueur d’avance.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici