Nigeria: spéculations à nouveau sur l’état de santé du président Buhari

0
89

Par RFI

Le président Muhammadu Buhari, en mai 2016.
© REUTERS/Afolabi Sotunde

Au Nigeria, le président Muhammadu Buhari est rentré, vendredi 11 mai, à Abuja, après un nouveau séjour à Londres, pour des raisons médicales. Il avait déjà passé plusieurs mois dans la capitale britannique, l’année dernière pour se faire soigner. Les spéculations sur l'état de santé du chef de l'Etat continuent à alimenter la chronique.

Le président Buhari a passé trois jours à Londres pour consulter son médecin. Il l'avait déjà vu, la semaine précédente, à son retour de Washington à l'occasion d'une « simple escale technique au Royaume-Uni », dit la présidence.

Comment va-t-il ? Pas de commentaires mais, mercredi, dans un communiqué, le Parti populaire démocratique (PDP), parti d’opposition, est à nouveau monté au créneau sur le sujet, dénonçant « les mensonges » du bureau présidentiel. Pour le PDP, cette nouvelle absence démontre que Buhari ne « va pas bien » et qu'il « n'est pas en mesure de gérer les affaires de l'Etat ».

Le sujet de la santé du président, absent cinq mois durant l'an dernier, revient sur le devant de la scène, quelques semaines après qu'il a annoncé son intention de se porter candidat à la présidentielle de 2019.

Malgré les interrogations sur sa santé, ses chances d'être investi par son parti « sont bonnes », jugent les commentateurs. La question de sa succession n'a pas encore été tranchée au sein de son parti, le All Progressive Congress (APC).

Reste une certaine inquiétude au Nigeria, toujours traumatisé par le précédent Umaru Yar'Adua, le chef de l'Etat de l'époque, décédé en 2010, après six mois d'absence pour des problèmes rénaux qui avaient été soigneusement cachés.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici