Nigeria: nouvelles violences dans l’Etat de Benue

0
162

Par RFI

Un berger à Benue au Nigeria (illustration).
© RFI/Moïse Gomis

De nouvelles violences sont signalées dans l’Etat de Benue, dans le centre du Nigeria, région considérée comme le grenier du pays mais où l'accès à la terre a créé des conflits récurrents qui prennent une tournure ethnique, politique et communautaire depuis janvier. Ce week-end, au moins 13 personnes sont mortes dans deux villages. Cette fois, ces violences n'impliquent pas des éleveurs ou des agriculteurs. Mais ces incidents crispent davantage les activités dans cette zone qui est pourtant un fort potentiel agricole.

D’après la police, une « milice armée » a commis une attaque dans la nuit de samedi à dimanche dans un village proche de la communauté rurale de Kwande. « Les maisons ont été incendiées », indique Joel Yamu Moses, le porte-parole de la police dans cet Etat.

Le second « incident », selon le terme employé par la police, implique deux bandes de « cultistes » rivaux. Avec l’aide de groupes de vigilance, la police affirme avoir interpellé 15 suspects lors de ces violences, survenues à Otukpo.

Ces violences interviennent quelques semaines seulement après les obsèques organisées par l’Eglise catholique en l’honneur de deux prêtres et de 17 fidèles assassinés en avril par de présumés éleveurs nomades. Moment de recueillement au cours duquel plusieurs responsables religieux avaient multiplié les appels au calme.

« Ces dernières attaques sèment la confusion et alimentent un climat de peur », constate un travailleur humanitaire. « Eleveurs et agriculteurs ne sont plus en mesure de travailler comme avant et cela se ressent déjà sur l’économie locale », s’inquiète cette source.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici