Nigeria: nouvelle saisie record de Tramadol par les douanes

0
102

Par RFI

Vue aérienne d'une partie de Lagos, Nigeria.
© Wikimedia

Saisie record des douanes au Nigeria. Elles ont mis la main sur 35 conteneurs de Tramadol, un médicament antidouleur consommé comme une drogue. Un produit peu couteux, facile à trouver qui fait des ravages dans plusieurs pays du continent. Le Nigeria a donc augmenté sa vigilance contre le trafic.

Sur les 35 conteneurs saisis, neuf ont pour le moment été transmis à la NAFDAC (National Agency for Food and Drug Administration and Control) qui les a détruits. Depuis 2010, le Nigeria a placé le Tramadol sous contrôle national. C'est-à-dire que ce médicament est encore légal, mais distribué selon des conditions strictes, à commencer bien évidemment par une prescription médicale.

Cela ne suffit pas à lutter contre le trafic de ce médicament dont le succès réside dans son prix, deux à trois fois inférieur aux autres drogues. Dans tout le Nigeria, on trouve du Tramadol dans ce que l'on appelle les « pharmacies par terre ». C'est-à-dire les étals dans la rue de vendeurs à la sauvette. D'où l'offensive des douanes nigérianes qui ont augmenté le contrôle dans les ports. En décembre dernier, déjà, six conteneurs avaient été saisis, transportant près de 115 tonnes de Tramadol.

Ces médicaments viennent en général d'Inde ou de Chine, premiers producteurs mondiaux. Mais aujourd'hui, le succès du Tramadol est tel au Nigeria que l'on soupçonne même l'existence d'une industrie locale. Selon les données du Réseau épidémiologique sur l'usage des drogues au Nigeria, plus de 70% des Nigérians qui se droguent avec des opiacés, consomment du Tramadol.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici