Mondial 2018: Quand des supporters iraniens empêchent Ronaldo de dormir (Vidéo)

0
86
Décidément, la démarche employée par les supporters iraniens n’a pas marché. La preuve, l’Iran n’a pas pu obtenir son ticket pour la qualification aux huitièmes de finale face à l’équipe du Portugal.

Mais avant le match, les supporters iraniens avaient décidé  de perturber l’équipe portugaise, en s’en prenant principalement à Cristiano Ronaldo. A cet effet, ils se sont rendus à l’hôtel du Portugal pour tenter d’empêcher l’attaquant du Real Madrid de dormir en faisant des bruits assourdissants. Les faits se sont produits à  Saransk.

Une vidéo postée sur les réseaux sociaux il y a quelques heures montre comment les supporters iraniens font des bruits dans l’hôtel où sont installés les joueurs portugais. Dans une séquence, l’on aperçoit Cristiano Ronaldo qui se rend vers la fenêtre de sa chambre pour demander aux perturbateurs au pied de l’hôtel un peu de silence.

Publicité

Mas l’intervention de «CR7» n’a visiblement pas porté ses fruits puisque le boucan a repris quelques instants plus tard selon nos confrères de Radio Renascença. Selon le média portugais, les agents de la police ont réussi à mettre de l’ordre devant l’établissement vers minuit et demi pour permettre aux champions d’Europe de trouver le sommeil et de passer une nuit moins agitée. Cette démarche des supporters iraniens n’a pas porté des fruits puisque l’Iran a été éliminé.

crédit photo: soy502

Mondial 2018: Quand des supporters iraniens empêchent Ronaldo de dormir (Vidéo)

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l’actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture. J’aime la lecture, les voyages et je suis un grand passionné de multimédias. Ma principale devise dans la vie, c’est faire le bien et éviter le mal. La priorité pour moi, c’est Dieu et mes différentes familles (biologique, professionnelle, et réligieuse). oscarborel@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici