Mauritanie : les potentiels dauphins du président Aziz

0
48

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz. © AMI pour J.A.

Du ministre de la Défense Mohamed Ould Ghazouani à celui de l’Économie et des finances, Moktar Ould Diay, en passant par le Ministre d’État Yahya Ould Hademine et le président de l’Assemblée Cheikh Ould Baya, revue d’effectif des potentiels successeurs du président Mohamed Ould Abdelaziz.


Respecté et réservé, ce général de division, retraité de l’armée à compter du 2 décembre, fait l’unanimité du côté tant du pouvoir que de l’opposition. Très apprécié dans les milieux sécuritaires français, où il a ses entrées, il est considéré comme l’alter ego d’Aziz, qu’il a rencontré en 1980 à l’Académie militaire de Meknès. Une frange des Ideiboussat, tribu maraboutique très influente dont il est issu, est réputée proche de Tawassoul, premier parti d’opposition.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici