Madagascar compte sa population

0
189

Par RFI

Le marché artisanal d’Antananarivo, Madagascar, le 25 novembre 2016.
© RFI/Paulina Zidi

Le premier recensement de la population depuis 1993 a débuté vendredi à Madagascar. La phase de collecte de données sera achevée le 10 juin. Normalement, le recensement doit être effectué tous les dix ans. Mais, faute de moyen, Madagascar accuse un retard de vingt-cinq ans. À l’époque, la population était estimée à douze millions d’habitants.

Des expatriés de la capitale aux habitants de la brousse, tout le monde est concerné, excepté le corps diplomatique. La population à Madagascar serait estimée entre 25 à 26 millions d’habitants pour cette nouvelle enquête.

Le recensement de la population, c’est trois phases. D’abord, il faut cartographier le territoire, ensuite identifier les foyers de population, et enfin recenser ces populations à proprement parler, avec un questionnaire qui sera adressé aux habitants. Dedans, des questions regroupées par thème : démographie, activités principales, type d’habitat, handicap et domaine agricole.

Tout cela afin d’obtenir le plus de précision possible sur les habitants de Madagascar, et d’ajuster aux mieux les politiques publiques mais aussi les aides au développement. Cela va permettre de constituer une base de données fiable sur la population pour dix ans.

C’est l'Instat qui se charge de l’opération avec 45 000 agents sur tout le territoire. L’institut a également formé des habitants pour récolter les informations dans les endroits les plus reculés de l’île. Un budget de 26 millions de dollars a été alloué, grâce aux aides de l’USAID, le Pnud et la Banque mondiale. Les résultats consolidés seront connus d’ici un an, et des résultats provisoires seront publiés mi-septembre.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici