Libye : Seif el-Islam Kadhafi, au nom du père

0
53

Seif el-Islam Kadhafi est toujours recherché par la CPI pour crimes contre l’humanité. Ici, en 2007. © Gilbert Tourte/REUTERS

Ses soutiens l’assurent : Seif el-Islam Kadhafi, le fils de feu le « Guide » de la Jamahiriya a annoncé à Vladimir Poutine sa candidature à la prochaine présidentielle. Nouveau coup de bluff ?


C’est à se demander si, depuis sa libération, le 11 juin 2017, Seif el-Islam ne visionne pas en boucle les films de Hitchcock tant il est passé maître dans l’art du suspense. Dernier rebondissement en date : une missive adressée à Vladimir Poutine, le 4 décembre, par l’intermédiaire de proches en visite à Moscou. Ses partisans ont aussitôt répandu dans les médias et sur les réseaux sociaux la nouvelle : le fils préféré de Mouammar Kadhafi a annoncé au maître du Kremlin sa candidature à la présidentielle libyenne à venir.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici