Liberia : 100 jours de George Weah, quel bilan ?

0
187

Ce jeudi 7 juin 2018 marque les 100 jours de George Weah à la tête du Liberia. Arrivé au pouvoir le 22 janvier dernier, le bilan de l’ancien footballeur est assez mitigé. Entre annonces symboliques et incertitudes, Weah a dû faire face à plusieurs difficultés. A son arrivée au pouvoir, il a trouvé des caisses de l’Etat quasiment vides avec seulement « 53 dollars » selon ses propres termes.

Beaucoup de changements dans l’administration

Pour mener à bien la mission pour laquelle il a été porté à la tête de l’Etat, il aura fallu plusieurs semaines à Geoge Weah pour mettre en place son cabinet.

Publicité

Tout d’abord, il a revu à la baisse son salaire de 25%, ainsi que celui de ses ministres. Une façon pour lui, de réduire les charges de l’état. En dépit de cela, le Chef de l’Etat devra mettre à exécution plusieurs promesses tenues lors des campagnes électorales. Entre autres, il devra mettre un terme à l’octroi de la nationalité libérienne aux seuls « gens de couleur » mais aussi de permettre aux Libériens d’avoir une double nationalité, en changeant une réforme de la constitution.

Plusieurs voyages pour attirer les investisseurs

Durant ces 100 premiers jours, Weah a multiplié les voyages pour trouver des partenaires. Entre Dakar, Paris, Abuja, Abidjan et Accra, il a été déposé ses valises dans plusieurs villes au cours de missions de séductions en vue de convaincre sur son attractivité et sa stabilité financières.

Parmi les projets phares de son programme, Weah devra construire un réseau routier, améliorer la couverture électrique qui est seulement de 19%, mais aussi lancer la lutter contre la corruption.

Liberia : 100 jours de George Weah, quel bilan ?

Bonjour
Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J’aime parler d’actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité.
fifi.sambou@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici