L’ex-président Sambi de retour aux Comores après six mois d’absence

0
103

Par RFI

L'ex-président comorien Ahmed Abdallah Sambi, lors d'une interview à l'AFP à Moroni, le 13 avril 2010.
© AFP/ Tony Karumba

Aux Comores l'ancien président Ahmed Abdallah Sambi est rentré au pays samedi 12 mai, après plus de six mois d'absence, dans une ambiance survoltée. Accueilli à l'aéroport par plusieurs centaines de partisans, l'ancien président a mis près de trois heures pour parcourir la quinzaine de kilomètres qui le séparaient de son domicile accompagné d'un cortège de sympathisants qui l'attendait comme le messie depuis que le président Azali a annoncé un référendum en vue de changer la Constitution.

Ahmed Abdallah Sambi n'avait plus fait d'apparition publique aux Comores depuis son audition devant la Commission parlementaire en novembre dernier dans l'affaire dite des passeports de la citoyenneté économique. Un programme lancé durant son mandat, censé favoriser l'investissement des pays du Golfe.

Cela aurait rapporté 900 millions de dollars en vente de passeports, mais aucun partenariat économique et surtout une redistribution assez trouble dans les caisses de l'Etat.

Le rapport parlementaire a été remis au président Azali le mois dernier, mais à ce jour aucune information judiciaire n'a été ouverte contre l'ancien président Sambi. Son retour triomphal ce samedi intervient deux semaines après l'annonce officielle du président Azali d'un référendum en juillet prochain afin de changer la Constitution.

En l'état, Ahmed Abdallah Sambi est présidentiable aux prochaines élections de 2021. Mais si la Constitution venait à changer, en particulier sur la présidence tournante entre les îles, Azali Assoumani pourrait briguer une réélection. Pour l'heure l'ancien chef d'Etat n'a fait aucune annonce officielle.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici