Les élèves de l’INJS d’Abidjan en colère après le décès d’un étudiant en EPS

0
157

Par RFI

Le stade INJS est le stade de football de l'Institut National de la Jeunesse et des Sports d'Abidjan. Il est situé à Marcory, au sud d'Abidjan (photo d'illustration).
© AFP/Sia Kambou

Grosse colère et manifestation ce mercredi 6 juin au matin des élèves de l’Institut national de la jeunesse et des sports d'Abidjan. Un étudiant en licence 3 s'est accidentellement tué sur les équipements du stade, en l’absence d’un médecin, d'ambulances ou même d'une permanence médicale. Ses camarades ont protesté et envahi le pont Henri Konan Bédié, avant d'en être délogés par les forces de l'ordre.

C'est vers 7h30 ce matin qu'un étudiant en licence EPS s'est accidentellement tué en se cognant la tête contre une barre de poteaux de handball, à l’INJS d’Abidjan.

Selon des témoignages, le centre médical étant fermé et les médecins de l’Institut absents, les camarades de ce jeune homme de 24 ans, originaire de Lakota, ont dû prendre sur eux pour l'évacuer.

Après l’annonce du décès de leur collègue, les élèves de l'INJS ont manifesté au sein du site et bloqué momentanément la route d'accès au pont HKB, mitoyen.

Délogés par les brigades anti émeutes, les 1 800 élèves déplorent la gestion du site. Pour eux, il est inadmissible qu'ils doivent par exemple trouver à se loger à l'extérieur de l'institut alors que les 4 000 logements sont régulièrement loués pour des évènements privés. Ils attendent que le directeur de l'Institut entende leurs doléances.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici