La justice enquête sur un réseau présumé de fraude au ministère des finances

0
85

Par RFI

Le ministère des Finances du Cameroun pourrait être au coeur d'un important réseau de fraude.
© Bdx / Wikimedia Commons

La justice camerounaise se penche sur un vaste réseau de fraude sur les salaires dans la fonction publique. Une duperie qui trouve son foyer au bureau de la solde du ministère des Finances, qui traite l'ensemble des salaires des fonctionnaires. Les six premières arrestations et mises en détention provisoire ont eu lieu la première semaine de mai. Mais le réseau pourrait être bien plus vaste.

Quatre des six fonctionnaires soupçonnés de détournement de fonds ont déjà été placés en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé, selon des sources concordantes. L’affaire, qui a éclaté en milieu de semaine, est cependant encore essentiellement brumeuse.

Tout au plus sait-on que cinq agents du ministère des Finances et un du ministère de la Communication ont été longuement inquiétés au tribunal criminel spécial, du 4 au 6 mai, pour diverses manipulations illicites de la solde. Ainsi, certains auraient perçu depuis des années des salaires doubles, des avantages illégaux ou encore des salaires illicites. Les pertes pour les caisses de l’Etat tourneraient autour de 13 milliards de francs CFA.

L’affaire devrait en réalité, selon certaines indiscrétions, mettre à découvert un vaste réseau de fraude impliquant des centaines de fonctionnaires en service au ministère des Finances, mais aussi dans d’autres administrations publiques. Son déclenchement coïncide avec l’opération, en cours, de comptage physique du personnel de l’Etat.

Le but en étant, pour le gouvernement, de maitriser le chiffre exact des agents émargeant au budget de l’Etat, mais aussi d’en dégager de substantielles économies.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici