Kenya: nouvelle apparition commune du président Kenyatta et de l’opposant Odinga

0
92

Par RFI

Au Kenya, encore un nouveau geste en faveur de la réconciliation politique. Ce jeudi matin 31 mai, lors du « National Prayer Breakfast », une cérémonie œcuménique annuelle destinée à prier pour le pays, le président Kenyatta et son principal opposant Raïla Odinga, ont à nouveau montré à tous qu’ils avaient fait la paix. Une nouvelle étape après leur réconciliation historique début mars, suite à la violente crise électorale de 2017.

Uhuru Kenyatta et Raïla Odinga, tout sourire, se serrant la main vigoureusement, se donnant des accolades et s’appelant « mon frère ». La scène confirme leur spectaculaire réconciliation du mois de mars. Devant les responsables politiques, religieux et économiques, l’opposant a déclaré que leur rapprochement avait aidé le pays, stabilisé la monnaie, la bourse, et que le Kenya avait retrouvé la paix.

Raïla Odinga a même plaisanté, disant que le cas kényan avait inspiré les Corées du Nord et du Sud. Badine, l’atmosphère était également empreinte de pardon. Uhuru Kenyatta a dit que lui et son adversaire avaient tenu des propos désagréables l’un envers l’autre durant l’élection, qu’ils s’étaient fait mal. Le président a conclu en demandant à Odinga de lui pardonner. Mais le chef de l’Etat est allé plus loin. Il a invité sur l’estrade son vice-président William Ruto et l’opposant Kalonzo Musyoka.

William Ruto est en campagne permanente pour l’élection de 2022. Et la rhétorique s’est tendue entre son clan et celui d’Odinga. Or à son tour, le vice-président s’est excusé pour ce qui s’est passé pendant la campagne. « Nous devons résister et ne pas tomber dans la haine », a-t-il proclamé. « Je te pardonne et que dieu te bénisse », lui a répondu Musyoka. Une scène pleine de bons sentiments, et inimaginable il y a encore quelques mois. Reste à savoir si cette bonne volonté affichée résistera à l’approche des prochaines élections, alors que les couteaux sont déjà tirés entre les différents camps politiques.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici