Israël : quand Benyamin Netanyahou se rapproche des populistes

0
32

Benjamin Netanyahou aux côtés de Jair Bolsonaro, le président brésilien, le 28 décembre 2018. © Leo Correa/AP/SIPA

Pour sortir de son isolement diplomatique, le Premier ministre se tourne vers des pays gagnés par le populisme. Et se rapproche de personnalités peu fréquentables.


Il avait été l’un des premiers dirigeants à saluer sans réserve l’élection de Jair Bolsonaro, le 28 octobre. L’un des seuls aussi, avec Donald Trump, à prendre la peine de téléphoner au nouveau président brésilien. Et parce qu’il ne fait pas les choses à moitié, Benyamin Netanyahou vient de parcourir plus de 10 000 km en avion pour assister à la cérémonie d’investiture de son « ami Jair », le 1er janvier.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici