Intégration régionale : la Tunisie rejoint le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa)

0
51

Diversification tout azimut des partenaires commerciaux de la Tunisie. Huit jours après avoir rejoint l’initiative chinoise de « la nouvelle route de la soie », la Tunisie est devenue membre le 18 juillet du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa).


La Tunisie est devenue le 20e membre du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, également connu sous son acronyme anglais Comesa (Common Market for Eastern and Southern Africa), à l’occasion du Sommet des chefs d’États et de gouvernement des pays membres de l’organisation régionale, qui s’est tenu à Lusaka (Zambie) les 18 et 19 juillet. La Somalie a également rejoint cette zone de libre-échange lors de la rencontre.

« La Tunisie a demandé dans un premier temps le statut d’observateur au Comesa en 2005, mais cela n’a pas abouti. En février 2016, le pays a officiellement écrit au secrétaire général pour lui demandant d’adhérer » précise un communiqué de l’organisation.

C’est une opportunité prometteuse pour les secteurs public et privé

Après avoir ratifié le traité d’adhésion du pays au Comesa, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a précisé dans une allocution que « l’adhésion de notre pays au Comesa constitue une opportunité prometteuse pour les secteurs public et privé et les chefs d’entreprises industrielles et financières, pour la réalisation de partenariats avec leurs homologues dans le reste des pays membres de ce groupement économique ».

Un PIB cumulé de 1 200 milliards de dollars

Lancé en 1994 en remplacement de la Zone d’échanges préférentiels (ZEP), le Comesa a pour objectif la mise en place d’un marché intégré réunissant les 21 économies qui le composent. Le PIB de la région du Comesa est estimé à environ 1 200 milliards de dollars (1 031 milliards d’euros), avec des importations annuelles de près de 170 milliards de dollars et 120 milliards de dollars d’exportations pou , précise une communication du ministère tunisien des Affaires étrangères.

Les échanges commerciaux entre la Tunisie et le Comesa s’élevaient à 706,4 milliards d’euros en 2017. « Depuis 2011, la Tunisie en transition est à la recherche de nouveaux partenaires stratégiques, y compris en tentant de forger une nouvelle approche vis-à-vis du continent africain », explique une analyse publiée par le think tank ECDPM. « Le pays cherche à renforcer ses partenariats économiques avec l’Afrique subsaharienne, pour trouver de nouveaux marchés et à accroître sa part d’investissements extérieurs sur le continent », explique la note du centre de recherche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici