Insécurité au Nigeria : Le président Buhari accuse Mouammar Kadhafi

0
34

Les partisans de l’ancien dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, constituent les terroristes qui commettent des actes maléfiques au Nigeria, a déclaré le président Muhammadu Buhari.

Les bandits, qui ont fui la Libye après la mort de leur chef en 2011, se sont lancés dans des actes terroristes. Le Nigeria et d’autres pays africains sont actuellement les victimes de ces actes terroristes, a souligné le dirigeant nigérian.

Mouammar Kadhafi, qui a dirigé la Libye pendant des décennies, a été tué en 2011 lors du printemps arabe qui a vu des citoyens de plusieurs pays arabes prendre les armes contre les présidents dictateurs.

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle les assassinats dans certaines régions sont perpétrés par des bergers nigérians et des terroristes, le président est convaincu que l’héritage peu recommandable de M. Kadhafi hante toujours le Nigeria et d’autres pays.

« Les bergers nigérians ne portaient rien d’autre qu’un bâton, mais aujourd’hui ils portent des armes puissant dont l’AK-47 et les gens refusent de réfléchir sur la chute de Kadhafi », a déclaré Muhammadu Buhari dans un entretien exclusif accordé à Arise TV.

« Kadhafi pendant 43 ans en Libye, à un moment donné, il a décidé de recruter des gens du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Nigeria, du Tchad, de la République centrafricaine et ces jeunes n’ont pas été formés pour être maçons, électriciens, plombiers ou autres mais ils ont été formés pour tirer et tuer ».

Ainsi, lorsque l’opposition en Libye a réussi à tuer Kadhafi, ils en ont arrêté certains jeunes et ils ont fait ce qu’ils leur ont fait. Les autres se sont échappés avec leurs orphelins et nous en rencontrons certains dans le Nord-Est et ils sont partout et organisent des attaques ».

Ce n’est pas la première fois que M. Buhari rejette la responsabilité de l’insécurité au Nigeria sur l’ancien président libyen, assassiné il y a plus de sept ans.

Lors d’un entretien avec l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, en avril, M. Buhari a déclaré que les armes que Kadhafi avait fournies à ses partisans s’étaient infiltrées au Nigeria où elles sont utilisées pour commettre les meurtres dans le centre-nord.

« Le problème est encore plus vieux que nous », a-t-il déclaré au sujet des meurtres. « Ils ont toujours existé, mais les choses se sont aggravées à cause de l’afflux d’hommes armés du Sahel dans différentes parties de la sous-région ouest-africaine.

Ces hommes armés ont été formés et armés par Mouammar Kadhafi. Quand il a été tué, les hommes armés se sont échappés avec leurs armes. Nous avons rencontré certains d’entre eux qui se battaient avec Boko Haram », avait déclaré M. Buhari.

Dans l’interview, le président Buhari a déclaré que son gouvernement avait réussi à réduire les activités des terroristes dans le nord-est du pays.

De récents rapports des médias révèlent cependant que les insurgés ont pris le contrôle d’au moins six communautés de la région, une information que l’armée a démenti.

Buhari a demandé aux journalistes nigérians et aux gouvernements des États concernés de faire preuve de « reportage et de leadership responsables » pour relever ce défi.

Crédit photo : howafrica

Insécurité au Nigeria : Le président Buhari accuse Mouammar Kadhafi

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici