Infrastructures: La BAD accorde 215 milliards de prêt au gouvernement ivoirien

0
34

215 milliards de FCFA de la BAD pour le développement d’infrastructures en Côte d’Ivoire. Ce prêt vient en complément des 155 milliards de FCFA, déjà déboursés par l’institution financière, pour accompagner le financement d’un vaste programme intégré de développement urbain initié par le gouvernement Ivoirien.

Le projet majeur de cet important investissement, est le 4è pont d’Abidjan, qui reliera la commune de Yopougon (Ouest Abidjan) à celle  du Plateau (Centre des affaires).

Dans un communiqué transmis à notre rédaction, la Banque africaine de développement  (BAD) indique que ce programme, évalué à plus de 500 milliards de FCFA, ” met l’accent sur les infrastructures de transport”.

” La Banque africaine de développement a décidé d’apporter une assistance financière de 567 millions d’euros à cette première opération du Schéma directeur des transports urbains du Grand Abidjan, ce qui représente 74 % du coût total. Elle a également mobilisé des cofinancements de l’Agence japonaise de coopération internationale (8 %) et du Fonds pour l’environnement mondial (1 %), afin de soulager la contrepartie du gouvernement ivoirien, qui s’établit à 17 %.” explique le 

En décembre 2016, la banque avait accordé une première tranche de fonds estimés à plus de 155 milliards de F CFA (237,52 millions d’euros). Cette première partie devrait servir aux travaux du 4è pont d’Abidjan entre Yopougon à l’ouest et le Plateau, le centre des affaires, et des travaux connexes. La BAD se félicite d’ailleurs du démarrage des travaux et de leur avancée satisfaisante.

Ce prêt complémentaire va permettre de transformer 88 km de voies menacées de saturation en autoroutes urbaines, et ainsi doubler la capacité d’écoulement du trafic. Sont concernées, les routes de Dabou (section entre Yopougon et le carrefour de Jacqueville) à l’ouest d’Abidjan, et d’Adzopé (entre Yopougon et Thomasset) au nord. Le périphérique d’Abidjan appelé « rocade Y4 » (section nord) va également être aménagé, le boulevard Latrille va être prolongé et dédoublé, les feux tricolores de 90 carrefours vont être réhabilités et un système intelligent de contrôle du trafic va être installé.

À quoi vont s’ajouter la construction de quatre centres multifonctionnels, la réhabilitation d’infrastructures de commerce et quelque 3 000 femmes vont être dotées d’équipements pour développer une activité génératrice de revenus. Enfin, 91 nouveaux emplois seront créés chaque jour pendant trois ans et 500 femmes policières de l’Unité de régulation de la circulation vont bénéficier de moyens logistiques pour améliorer le contrôle de la circulation.

« Ce projet est un projet intégré, qui va permettre aux populations les plus défavorisées de Yopougon, de Songon à l’ouest, d’Abobo et d’Anyama au nord, qui affichent des taux de pauvreté de 40 à 70 %, d’accéder à moindre coût aux zones pourvoyeuses d’emplois », a précisé Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’Ouest.

S’agissant des aspects humains et environnementaux, le communiqué indique que ” Les déplacements des personnes affectées par le projet se font de façon coordonnée et progressive, avant même que les travaux ne démarrent sur une zone donnée, et le gouvernement de Côte d’Ivoire en assume entièrement les coûts afférents.”

Hartman N’CHO

Affrikmag

Photo: Theworldnews

Infrastructures: La BAD accorde 215 milliards de prêt au gouvernement ivoirien

Je suis Hartman N’CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages.
Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports… sur www.afrikmag.com.
Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com
Tel: + 225 89686134

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici