Guinée équatoriale : l’irrésistible ascension de Teodorín Obiang

0
38

Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (au centre, en noir) et son fils (à sa droite), lors du 50e anniversaire de l’indépendance, en octobre. © Arda Kucukkaya/Anadolu Agency/AFP

Le fils du président Teodoro Obiang s’impose de plus en plus au sommet de l’État en Guinée équatoriale à mesure que s’efface son père. Et n’hésite pas, pour asseoir son autorité, à écarter un à un ses adversaires.


À Malabo, le président trouve les journées bien longues. Ses homologues s’y font de plus en plus rares, et il les attend avec une impatience certaine. Il piaffe sur le perron de son palais lorsque son visiteur a du retard. En d’autres temps, il l’aurait fait mariner – non sans une certaine délectation – dans l’antichambre de son bureau, et l’entretien aurait été concis.

Mais pour Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, 76 ans dont trente-neuf à la tête de la Guinée équatoriale, cette époque est révolue.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici