[Exclusif] Présidentielle en RDC : ce que les chefs d’État africains vont dire à Joseph Kabila

0
60

Comme cela a été décidé lors du mini-sommet d’Addis-Abeba sur les élections en RDC, une délégation de chefs d’État doit se rendre à Kinshasa dès lundi. Ils entendent placer Joseph Kabila devant une alternative inédite.

Les oreilles du président congolais Joseph Kabila ont sifflé, jeudi 17 janvier. Lui-même n’ayant pas fait le déplacement, aucun Congolais n’a pu participer à la réunion à huis clos des chefs d’État et de gouvernement qui s’est tenue dans la capitale éthiopienne. Dans l’assistance : Abiy Ahmed (Éthiopie), Alpha Condé (Guinée), Idriss Déby Itno (Tchad), Hage Geingob (Namibie), Paul Kagame (Rwanda), João Lourenço (Angola), Edgar Lungu (Zambie), Yoweri Museveni (Ouganda) et Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville).

Après le début de la réunion, vers 16 heures locales, tous les chefs d’État se sont accordés à dire que les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui donnent l’opposant Félix Tshisekedi vainqueur, n’étaient pas conformes à la réalité, selon les confidences faites à Jeune Afrique par l’un des participants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici