Éthiopie : Grande célébration après la « résurrection » d’un homme déclaré mort

0
43

Les paysans dans un village éthiopien célèbrent la « résurrection » d’un homme que l’on croyait mort.

Hirpha Negero, père de cinq enfants, a été déclaré mort mardi matin. Selon la tradition du village isolé du district de Sibu Sire, dans la région centrale d’Oromia, une arme à feu a été tirée à deux reprises pour annoncer son décès et informer les villageois qu’ils devaient se rendre aux obsèques.

Au bout d’une heure, un entrepreneur de pompes funèbres, Etana Kena a placé le corps du « défunt » dans un cercueil, prêt pour les funérailles plus tard dans la journée.

Cependant, lors des funérailles, vers 15 h 30 heure locale, les personnes en deuil ont entendu des bruits à l’intérieur du cercueil.

« Les gens ont été choqués et se sont enfuis, je ne pouvais demander à personne de m’aider », a déclaré M. Etana, expliquant que lorsqu’il a ouvert le cercueil, M. Hirpha avait besoin d’aide.

L’homme « ressuscité » a raconté à la BBC ce qu’il avait vécu à l’intérieur du cercueil : « J’ai entendu quelqu’un pleurer. J’étouffais et j’essayais d’ouvrir le cercueil. J’étais si faible, incapable de parler. »

Puis il a dit qu’il avait réussi à demander : « Y a-t-il quelqu’un dans le coin? »

Après le choc initial, la cérémonie d’inhumation s’est ensuite transformée en une célébration.

L’entrepreneur de pompes funèbres, qui est aussi l’oncle de M. Hirpha, a déclaré : « J’ai enterré plus de 50 ou 60 corps. Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant. Il semblait être mort. »

Hirpha a révélé qu’il avait eu des visions alors qu’il était inconscient d’un « bel endroit vert » où un homme vêtu de blanc lui a dit de rentrer.

Le Dr Birra Leggese a déclaré à la BBC que M. Hirpha avait probablement été dans un « coma profond ».

Crédit photo : bbc

 

Éthiopie : Grande célébration après la « résurrection » d’un homme déclaré mort

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici