Ebola en RDC: renforcement de la sensibilisation à Mbandaka

0
131

Par RFI

Une ambulance transporte un malade atteint d'Ebolaà Mbandaka le 22 mai 2018.
© AFP -Junior D. Kannah

Suivant l’évolution des cas, la semaine qui vient de commencer devrait être celle de l’explosion de l’épidémie. Docteur Guillaume Ngoie, directeur du programme élargi de vaccination, dit constater plutôt une rareté dans l’apparition des nouveaux cas positifs. Les derniers points sur l’évolution de l’épidémie depuis Kinshasa.

Toutes les personnes ciblées à Mbandaka, à savoir les professionnels de santé, les contacts des cas confirmés et les contacts des contacts, ont été vaccinées. Cependant, le ministère de la Santé et ses partenaires internationaux sont toujours en alerte dans cette ville de près d’1 million d’habitants, étant donné que les mouvements des populations sont fréquents entre Mbandaka et Bikoro, épicentre de l’épidémie.

Le ministère de la Santé, appuyé notamment par l’Organisation mondiale de la santé, poursuit la campagne de sensibilisation. Ce lundi 4 juin, environ 50 journalistes locaux ont été formés dans le traitement des informations sur la maladie.

La semaine passée, 300 agents de santé de Mbandaka avaient été, eux, formés sur les particularités de la maladie afin de renforcer la surveillance.

Considérés comme des personnes à risque, environ 300 conducteurs des taxis-motos, principal moyen de transport à Mbandaka, ont bénéficié d’un programme de sensibilisation particulier.

Les efforts sont fournis pour que l’épidémie soit maîtrisée et surtout ne touche pas d’autres agglomérations.

A ce propos, au niveau provincial, une cartographie des zones à risque a été élaborée : les points d’entrées et de sorties dits sensibles ont été identifiés.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici