Devant la poursuite des combats, les Etats-Unis lâchent le Soudan du Sud

0
65

Par RFI

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, lors d'une conférence de presse le 8 juillet, à Juba.
© Charles Atiki Lomodong / AFP

Les Etats-Unis se disent « profondément frustrés » par la poursuite des hostilités au Soudan du Sud et annoncent la révision de tous leurs programmes d'assistance dans ce pays dont ils ont ardemment soutenu l'indépendance en 2011. Dans un communiqué aux mots très fermes diffusé ce mardi, la Maison Blanche annonce qu'elle ne poursuivra pas son partenariat avec le Soudan du Sud.

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

Dans son communiqué, Washington ne masque pas son exaspération et tente une fois de plus de hausser le ton face à Juba.

« En 2011, les Etats-Unis étaient de fiers et optimistes soutiens du Soudan du Sud, nouvelle nation indépendante, écrit la Maison Blanche. Sept ans plus tard, les chefs de ce pays ont gaspillé ce partenariat, volé la richesse du pays, tué leur propre population, et ont démontré avec insistance leur incapacité et leur manque de volonté de s'engager à résoudre la guerre civile. »

« Les accords de paix de 2017 n'ont jamais été respectés et l'une des pires crises humanitaires se profile, la famine guette plus de sept millions de personnes » poursuit le communiqué.

Par conséquent, prévient Washington, « les Etats-Unis ne continueront pas un partenariat avec des responsables qui sont uniquement intéressés par une guerre sans fin faite d'atrocités inter-ethniques. » La Maison Blanche annonce donc entamer un examen complet de ses programmes d'assistance avec le Soudan du Sud. Elle appelle à de nouvelles négociations de paix et accuse le régime de Salva Kir accusé d'avoir cyniquement répudié les dernières.

Depuis le début du conflit entre Salva Kir et son ancien Premier ministre Riek Machar en décembre 2013, les affrontements au Soudan du Sud ont fait des dizaines de milliers de morts et quatre millions de déplacés.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici