Côte d’Ivoire/Municipales: Guikahué (cadre PDCI) accuse la CEI et met en garde le gouvernement

0
51

Le professeur Maurice Kacou Guikahué était face à la presse ce mardi après midi, au siège du PDCI à Cocody. Le Secrétaire Exécutif du PDCI s’est prononcé sur les résultats des élections partielles en critiquant le président de la république, Alassane Ouattara, et la CEI, organe en charge des élections.

Maurice Guikahué a gardé son franc parlé qu’on lui reconnait. Le secrétaire Exécutif du PDCI-RDA s’est prononcé sur l’actualité politique du pays, marquée en grande partie par les élections municipales et régionales partielles du dimanche 16 décembre.

Le numéro 2 du parti septuagénaire a fortement critiqué les violences qui ont à nouveau émaillé les élections locales partielles, en particulier à Grand Bassam.

Pour Maurice Guikahué, il n’y a pas à chercher les coupables ailleurs. La Commission électorale indépendante est la grande responsable de cette situation. Ce vote n’a pas pris en compte tout le collège électoral, ce que le conférencier a formellement critiqué

“En proclamant les résultats, la CEI a indiqué un collège électoral de 35.474 inscrits alors que le décret convoquant le collège électoral précise que dans la circonscription de Grand-Bassam il y a 42.051 inscrits. De facto et de façon délibérée, la CEI a pris la décision d’exclure de la liste électorale 6577 électeurs et de déclarer élu le candidat RHDP avec seulement 900 voix de différence”.

Avec à ses côtés, le candidat du PDCI aux municipales de Grand Bassam, Georges Philippe Ezaley, le professeur en cardiologie a surtout trouvé curieux la relation entre le nombre de voix non pris en compte et l’électorat du candidat de son parti, qui est par ailleurs le maire sortant de la ville.

” Le nombre d’électeurs exclus pas la CEI (6577) correspond curieusement à la population électorale dans les trois (3) lieux de vote où l’agressivité des partisans du camp adverse a conduit à la destruction des urnes et du matériel électoral. Il s’agit de: 
Collège moderne de Grand-Bassam (avec 3028 inscrits pour 7 bureaux de vote)
Groupe scolaire Bassam 1 et 2 (pour une population de 1770 inscrits avec 4 bureaux de vote) et Petit Paris
Centre FDPF (pour une population totale de 1339 inscrits avec trois bureaux de vote).
Les trois premiers lieux : le collège moderne le groupe scolaire ; Bassam 1 et 2 et Petit Paris sont situés dans le quartier France de Grand-Bassam et lieux de résidence des N’zimas, classé au patrimoine de l’UNESCO”, a-t-il expliqué.

L’ancien ministre de la santé sous le régime Bédié déduit par conséquent que “la CEI a choisi d’exclure le peuple N’zima du processus de désignation du Maire de Grand-Bassam”.

“Le PDCI-RDA tient pour seuls responsables, la CEI et le Gouvernement de tous les débordements qu’engendrerait cette situation”, a-t-il conclu.

“Le PDCI fera reprendre cette mascarade. On ne peut pas accepter de manger aujourd’hui ce que nous avons vomi hier” a confié à Afrikmag, un militant du parti, qui dit “faire confiance à la Cour suprême”

 

Hartman N’CHO

 

 

Côte d'Ivoire/Municipales: Guikahué (cadre PDCI) accuse la CEI et met en garde le gouvernement

Je suis Hartman N’CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages.
Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports… sur www.afrikmag.com.
Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com
Tel: + 225 89686134

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici