Côte d’Ivoire: le RDR adopte le projet de parti unifié RHDP

0
153

Par RFI

Henriette Diabaté et Alassane Ouattara ont chacun à son tour salué le vote en faveur de la création du RHDP unifié, lors du congrès extraordinaire du RDR, le samedi 5 mai 2018 (photo d'illustration).
© ISSOUF SANOGO / AFP

En Côte d’Ivoire, le RDR, le parti présidentiel, a adopté les textes portant création du parti unifié RHDP, lors d’un congrès extraordinaire samedi 5 mai. Le but est de faire fusionner en un seul et même parti les formations politiques de la coalition au pouvoir, en vue de la présidentielle de 2020. Et pour trancher l’épineuse question de la désignation du candidat qui représentera ce nouveau parti, le président ivoirien Alassane Ouattara a appelé à l’organisation d’une sorte de primaire au sein de la coalition.

Les discours en faveur du parti unifié se sont enchaînés lors du congrès qui a réuni quelque 20 000 personnes, ce samedi au Palais des sports de Treichville, à Abidjan. Parmi les officiels présents, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, mais aussi, le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, qui avait boudé le précédent congrès du RDR.

A l’issue de la journée, Henriette Diabaté, la présidente du parti, a annoncé le résultat du vote par acclamation, se réjouissant que « tout le monde [ait] voté en masse pour le parti unifié, pour le RHDP unifié » et remerciant l’assemblée.

Quel candidat à la présidentielle en 2020 ?

Puis ce fut au tour du président Ouattara de monter à la tribune. Le chef de l’Etat a dit souhaiter désormais l’organisation d’un congrès, qui devra notamment permettre de désigner le candidat du parti unifié pour la prochaine présidentielle. Un choix qui « sera démocratique », affirme-t-il. « J’ai toujours indiqué que tout le monde pourra être candidat en 2020. Et c’est vous les congressistes du RHDP qui choisirez qui sera notre candidat pour la présidentielle de 2020 », a assuré le président de la République.

Cette question est source de frictions entre le RDR et son allié du PDCI. Après avoir soutenu Alassane Ouattara en 2010 et en 2015, le parti d’Henri Konan Bédié estime que cette investiture lui revient de droit. « Le PDCI fera sa part de chemin », avait affirmé un peu plus tôt à la tribune Patrick Achi, membre du PDCI et également secrétaire général de la Présidence.

Formation d'un nouveau gouvernement

► A (RE)ECOUTER : Côte d’Ivoire, le «oui…mais» des jeunes partisans de Bédié à la fusion PDCI-RDR

A l’issue de ce congrès, Alassane Ouattara a par ailleurs promis la formation d’un nouveau gouvernement qui rassemblera tous les partis qui auront adopté les textes du RHDP.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici