CI/Elections locales : Des incidents enregistrés dans plusieurs localités

0
64
Alors que les opérations de vote pour les élections municipales et régionales se déroulaient dans la calme ce samedi 13 octobre 2018, des incidents sont venus entacher le déroulement du scrutin.

Dans plusieurs bureaux de vote où les Ivoiriens sont venus accomplir leur devoir de citoyen, plusieurs incidents ont été signalés, notamment à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Aux environs de 10h30, trois bureaux de vote situés à l’école primaire méthodiste de Bonoua, ont été pris d’assaut par des assaillants.

A Lakota, les agressions entre partisans du maire sortant Samy Merhy et ceux de son adversaire, candidat du RHDP, ont sérieusement perturbé le vote, avec à la clé, un mort enregistré dans le camp du candidat du RHDP.

A Abobo, le candidat indépendant, Tehfour Koné, a annoncé la mort de son superviseur dans le quartier de PK 18, et l’enlèvement du mari de sa conseillère. Le candidat de la liste “Ensemble pour Abobo” a, toutefois, appelé ses partisans à la retenue et au calme.

“Nous nous conformons au message lancé par notre candidat, l’honorable Tehfour Koné. Nous restons calmes malgré tous ces crimes, et les résultats annoncés par la CEI, nous accordant 17000 voix”, a témoigné au téléphone un proche du candidat à la rédaction d’Afrikmag.

“La CEI évoque 24% de taux de participation, ce qui n’est pas vrai! Nous avons un taux qui avoisine les 40% en fonction des PV qui nous sont parvenus. Où sont passés les autres votes? s’interroge-t-il, avant de conclure, “Même sur la base des 24%, nous avons reçu plus de voix que ce qu’on nous a attribué”

A Vavoua, c’est l’ex-footballeur international Kalou Bonaventure, candidat indépendant dans cette localité, qui a eu une altercation avec un adversaire.

A Yopougon, le candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a dénoncé des intimidations dont ont fait objet, ses représentants dans des bureaux de vote. Zié Daouda Coulibaly a aussi relevé que l’accès à certains bureaux de vote a été refusé à ses superviseurs.

Dans ces différentes localités, la situation est rentrée dans l’ordre. Ce qui n’est pas le cas pour le Plateau le quartier des affaires à Abidjan.

Le candidat du PDCI après avoir signé les procès-verbaux dans chaque bureau de vote affirme être en tête. Des résultats contestés par Fabrice Sawegnon, le candidat du RHDP, coalition au pouvoir.

Les résultats ont été consolidés en partie par la CEI, mais les opérations ont été interrompues pendant plusieurs heures.  « La commission a décidé de transférer les urnes pour débloquer la situation. Les électeurs étaient inquiets, ils n’avaient aucune information sur ce qui se passait », a déclaré à l’AFP Me Nicolas Messan, avocat de M. Ehouo. « Nous, nous restons ici dans l’attente du ‘dépouillement’. On suivra la procédure jusqu’au bout pour que le verdict des urnes soit respecté ».

Hier dimanche 14 octobre, les urnes ont été emmenées sous escorte policière à l’antenne départementale à Cocody Djibi. Une opération de recomptage des voix avait été entreprise dans la foulée.

Les militants PDCI qui manifestaient devant ce bureau ont été dispersés avec du gaz lacrymogène.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Google.ci

CI/Elections locales : Des incidents enregistrés dans plusieurs localités

Hello, Emeraude ASSAH, retrouvez mes actualités en politique, société etc… Mes centres d’intérêts  sont la culture, la lecture,les voyages et autres. La priorité pour moi c’est Dieu, ma famille et mon travail.

+225 89686134

emeraudeassah@Afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici