Cameroun : la garde rapprochée de Paul Biya

0
155

Paul Biya aux Nations unies. © UN Photo/Evan Schneider

Il s’est déclaré candidat à sa propre succession le 13 juillet, par un tweet. Le chef de l’État camerounais à jusqu’au 7 octobre, date du scrutin présidentiel, pour mobiliser son camp et ses compatriotes autour de sa septième candidature – sa première élection remontant à 1984. Qui seront ses lieutenants pendant la campagne ?


Wang Zhao/AP/SIPA

Premier ministre depuis neuf ans. Anglophone. Probable directeur de campagne, même s’il lui sera difficile d’animer celle-ci dans sa région natale du Nord-Ouest en raison des combats qui opposent l’armée aux sécessionnistes.

DENIS/REA ;

Communiquant français, vice-président d’Havas. Visiteur régulier du palais d’Etoudi (sa dernière rencontre avec Paul Biya a eu lieu en mai). Sa collaboration avec le candidat remonte aux scrutins présidentiels précédents. Son contrat devrait être renouvelé.

DR

Première dame. L’un des principaux atouts du président, notamment auprès des

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.





LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici