Cameroun: 4 soldats soupçonnés d’avoir exécuté des femmes et leurs enfants arrêtés

0
78

Selon plusieurs sources proches de l’armée camerounaise qui se sont confiées à Reuters, quatre soldats soupçonnés d’avoir abattu deux femmes et leurs enfants dans le nord du pays, ont été arrêtés après la diffusion d’une vidéo devenue virale montrant de présumés membres de l’armée les exécutant.  Ces soldats les accusait d’appartenir au groupe terroriste Boko Haram.

Une vidéo de l’incident, qui a été commenté des milliers de fois sur Twitter depuis sa publication la semaine dernière, a provoqué un tollé international.

Le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a d’abord qualifié ces images de « pure montage » et a déclaré que les hommes dans les images, qui portaient des treillis militaires, ne semblaient pas être des soldats camerounais. Cependant, il avait assuré que le gouvernement ouvrirait une enquête.

« Quatre soldats ont été arrêtés dimanche. Ils sont soupçonnés d’être les auteurs des exécutions dans la vidéo « , a déclaré un officier de l’armée dans la région du Grand Nord du Cameroun près de la frontière avec le Nigeria.

Une deuxième source de sécurité a indiqué que trois des soldats avaient été transférés à la capitale Yaoundé tandis que le quatrième était toujours détenu à Maroua, la capitale du Grand Nord. Selon elle, ces militaires seraient directement impliqués dans les faits exposés par la vidéo en cause. « Ils sont issus de l’Armée de l’air et étaient déployés à Mabass », village du département du Mayo-Tsanaga, dans l’Extrême-Nord proche du Nigeria pays d’origine de Boko Haram, a-t-elle rapporté.

Les images montrent deux femmes, une avec un enfant attaché dans le dos, conduite par un groupe d’hommes en uniforme, qui les accusent d’appartenir au groupe militant nigérian Boko Haram.

Les femmes, silencieuses tout au long de l’épreuve, ont les yeux bandés et les soldats leur demandent dans la vidéo de s’asseoir à côté de leurs enfants. Quelques instants plus tard, deux hommes reculent, redressent leurs fusils et tirent sur eux.

Amnesty International a déclaré la semaine dernière qu’elle avait recueilli des preuves crédibles que les hommes de la vidéo étaient bel et bien des soldats camerounais sur la base d’une analyse de leurs armes, de leurs discours et de leurs uniformes.

Quatre sources militaires camerounaises, dont l’officier du Grand Nord, ont déclaré à Reuters que la vidéo montrait des soldats camerounais. Deux autres ont soutenu que la vidéo a été faite en 2014 ou 2015 dans les premiers mois des opérations contre Boko Haram.

 

Crédit photo: Reuters

Cameroun: 4 soldats soupçonnés d'avoir exécuté des femmes et leurs enfants arrêtés

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d’ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia.

feliciaessan@afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici