Cacao : Koné Dossongui veut doper l’industrie locale

0
101

Pour concurrencer les géants Barry Callebaut et Cargill, le magnat ivoirien investit plus de 136 millions d’euros dans deux unités de traitement de la fève, à San Pedro et Kribi.

Les trois bâtiments de l’usine d’Atlantic Cocoa Corporation (ACC) prennent progressivement corps dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi. En cette matinée ensoleillée du 9 juin, une poignée d’ouvriers – parmi les 230 employés du site – s’attellent, à l’aide de motopompes, à évacuer les eaux ayant inondé le bâtiment du milieu, conséquence de l’abondante pluie de la veille. D’autres coulent une épaisse couche de béton sur le sol, sous un gigantesque échafaudage métallique.

« Nous devons tenir les délais. Les premières machines doivent être installées dans deux semaines, et les premiers essais interviendront dès septembre », insiste Pierre Ouattara, le directeur du projet. Depuis plus d’un an, cet ingénieur en génie mécanique, qui cumule dix-huit années d’expérience dans le cacao, alterne les séjours dans la cité balnéaire du sud du Cameroun et à San Pedro, en Côte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici