Burkina Faso: le parti de Blaise Compaoré cherche son nouveau président

0
50

Par RFI

LE CDP ouvre son congrès à Ouagadougou, ce samedi.
© REUTERS/Joe Penney/Files

« Place et rôle du CDP dans l’évolution sociopolitique récente du Burkina Faso », c'est sous ce thème que le parti de l'ex-président Blaise Compaoré tient son septième congrès ordinaire à Ouagadougou, samedi 5 mai 2018. La direction du parti doit y être renouvelée. Mais les divisions internes font planer le spectre de l'explosion du mouvement, à deux ans de la prochaine présidentielle. Plusieurs cadres ont d’ailleurs déjà déclaré leur candidature, car celui qui sera élu va représenter le parti aux prochaines élections présidentielles.

Dix-neuf candidatures sont déjà sur la table du comité d'organisation. Parmi ces candidats figurent Eddie Constant Komboigo, le président sortant du parti, qui vient d'être blanchi par la justice dans le cadre de la procédure du dossier du coup de l'ex-régiment de sécurité présidentielle. ll y a aussi Boureima Badini, ancien ministre de la justice et ancien représentant du facilitateur dans la crise ivoirienne et Jean Couldiaty, ancien ministre de l'environnement.

L'une des candidatures féminines est celle de Juliette Bonkoungou. Elle est député et ex-ambassadrice du Burkina Faso au Canada. Les jeunes souhaitent également faire entendre leur voix. On enregistre la candidature d'Alpha Yago, secrétaire chargé du mouvement associatif et des organisations de la société civile.

Le risque de l’implosion

Selon un cadre du parti, le CDP recherche un leader « légitime et légal pour préparer les élections de 2020 ». Mais ce rendez-vous pourrait être celui de tous les dangers. Depuis la chute de l'ancien président Blaise Compaoré, l'ex-parti au pouvoir est déchiré par une guerre de clans. La question que tous les analystes se posent en ce moment est de savoir si la mouvance pourra résister à une explosion.

« C'est une menace », reconnait Alpha Yago, « mais nous comptons sur le haut conseil des cadres du parti pour éviter son explosion », souligne-t-il. Dans une lettre, le fondateur du parti invite les militants à veiller à son unité et à sa cohésion, car celui-ci sort d'une situation périlleuse.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici