Belgique – Didier Reynders : « L’Afrique est le seul continent où nous renforçons notre présence »

0
55

Didier Reynders Ministre fédéral des Affaires étrangères et européennes de la Belgique © OLIVIER PAPEGNIES/COLLECTIF HUMA pour JA

Nommé en 2011 à la tête des Relations extérieures belges, Didier Reynders, 60 ans, a précédemment détenu pendant plus de douze années le portefeuille des Finances. D’où sa volonté de développer une diplomatie d’un nouveau genre pour son pays, incluant les aspects économiques, notamment en direction du continent africain.


Jeune Afrique : Le 23 décembre doit avoir lieu l’élection présidentielle en RD Congo. Êtes-vous optimiste quant à l’organisation du scrutin à la date prévue ?

Didier Reynders : Plusieurs éléments semblent aujourd’hui aller dans le bon sens, à commencer par le respect des règles constitutionnelles, puisque le président Kabila ne se représente pas. Maintenant, c’est aux Congolais eux-mêmes de décider si le processus leur convient ou non, pas à la Belgique.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici