Banque : 68,5 % des actifs de la camerounaise Bicec bientôt cédés au marocain BCP ?

0
76

Vue de Yaoundé, Cameroun. © Cifor/ CC/Flickr

Un tribunal de Douala se penchera le 26 octobre sur la cession de 68,5 % des actifs de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec) au groupe marocain Banque centrale populaire (BCP). Un collectif d’hommes d’affaires camerounais tente de bloquer l’opération.


Le 26 octobre, le tribunal de première instance de Bonanjo, à Douala, se penchera sur la cession de 68,5 % des actifs de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec, filiale de la Banque populaire Caisse d’épargne, BPCE) au groupe marocain Banque centrale populaire (BCP).


>>> À LIRE – Banque : au Cameroun, la Bicec tire les leçons de la fraude


Un collectif d’hommes d’affaires camerounais a saisi le juge des référés afin de bloquer l’opération et réclame l’ouverture de négociations avec l’État camerounais (actionnaire de la Bicec à hauteur de 17,5 %). Ils estiment que le groupe BPCE devrait permettre l’ouverture du capital de la Bicec à des ressortissants camerounais plutôt qu’à des fonds marocains.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici