Au Tchad, ouverture d’une enquête après le meurtre d’une commerçante chinoise

0
86

Par RFI

Vue de Ndjamena, août 2017, dans le flot de véhicules (illustration).
© Xaume Olleros/Bloomberg via Getty

A Ndjamena, au Tchad, une commerçante chinoise a été abattue jeudi soir alors qu’elle regagnait son domicile. Elle possédait une boutique de vente en gros dans la capitale. Une enquête a été ouverte.

A la tombée de la nuit ce jeudi 14 juin, trois commerçants chinois – deux hommes et une dame quittent leur boutique de vente de chaussures à bord d’un pick-up. La voiture est alors bloquée quelques kilomètres plus loin par une autre voiture, avec à son bord quatre hommes armés, qui réclament à la dame son sac qui contenait apparemment la recette de la journée.

La dame résiste, un des assaillants lui tire une balle sur la jambe. Paniqués, ses deux compagnons s’enfuient. La dame continue de résister, trois autres balles de Kalachnikovs sont tirées sur sa poitrine. Les assaillants s’emparent du véhicule, abandonnant sur place le corps de la commerçante.

Alertées, les forces de sécurité entrent en action et bouclent les différentes sorties de la ville. Rues et ruelles sont passées au peigne fin pendant toute la nuit. Le véhicule de la victime est finalement retrouvé dans la banlieue ouest de Ndjamena. « Nous avons plusieurs pistes sur lesquelles nous travaillons. Nous espérons coincer bientôt les braqueurs », indique une source sécuritaire qui assure que d’importants moyens ont été mobilisés à cet effet.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici