Au Bénin, la mystérieuse mort des poissons du lac Toho

0
159

Par RFI

Comment des dizaines de milliers de poissons sont-ils morts ? Ce seront aux nombreux experts sollicités à résoudre cette énigme.
© Pixabay/CC

Le 21 mai dernier, des dizaines de milliers de poissons sont morts dans le lac Toho à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Cotonou. Une hécatombe. Pour comprendre ce qui s'est passé, le gouvernement a commis le laboratoire central de contrôle de la sécurité sanitaire pour les analyses. Il a publié ses résultats mardi 29 mai à Cotonou.

Le laboratoire est formel : les eaux du lac n'ont pas été contaminées par un produit extérieur. C'est la conclusion essentielle, explication du directeur du laboratoire, Kisito Chabi Sika.

« Il n'y pas eu contamination du lac Toho par un apport externe. C'est un phénomène certainement endogène au lac et ce sont des hypothèses qui restent à vérifier. Le lac, on le met dès cet instant sous surveillance afin de voir dans les jours à venir comment le phénomène va évoluer. »

Ce qui a été prélevé et analysé, ce sont, les sédiments, l'eau du lac et la chair des poissons morts. En l'absence de produits toxiques et vu l'ampleur du sinistre, le laboratoire explore une autre piste. Il soupçonne une intoxication d'origine endogène au lac, arrivée par infiltration souterraine.

Des analyses plus poussées sont nécessaires pour confirmer, et pour cela, il faut élargir les compétences et associer des plongeurs, des géologues et faire appel aux laboratoires spécialisés internationaux. Le travail n'est donc pas terminé. Quant à l'interdiction de pêcher, de vendre et de manger le poisson, elle est toujours en vigueur…

Du coup, Kpinnou ville arrosée par le lac Toho, ville de pêche et du bon poisson, vit au ralenti.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici